Xplane.frAccueil/Accueil.html

Mooney M20J …par Carenado

Accueil       Photos        Podcast        Aéronefs        Piloter        Contact        Goodies        Discussion

dimensions

Longueur

8,15 m

Envergure  

11,1 m

Hauteur

2,5 m

Surface alaire

16,3 m2

Masse à vide

1 074 kg

Masse maxi au décollage

1 525 kg

Nombre de places

3 passagers et 1 pilote

performances

Moteur

Lycoming I0-360-A3B6D

200 CV

Vitesse de croisière

174 kt (322 km/h)

Vitesse maximale

195 kt (361 km/h)

Vitesse de décrochage

57 kt (106 km/h)

Vitesse ascensionnelle

1 400 ft/min

Plafond

25 000 ft (7 620 m)

Distance franchissable

2 200 km

Où le trouver

Sur X-plane.org

Mooney M20J by Carenado

 

Pour être sincère, je ne connaissait même pas l’existence de Carenado avant l'annonce d’un add-On X-Plane sur un site dédié. Avant que l'appareil ne soit disponible à l’achat je suis allé voir le site de Carenado. Et ce que j’ai pu en voir à suffit à me rendre impatient. Aujourd’hui, je prends toute la mesure de ce travail très abouti. Je fais souvent l’éloge des appareils que je présente ici. Tout simplement par ce que je vous montre les modèles X-Plane qui m’interpellent. Mais là, j’ai le sentiment d’avoir franchi une étape dans ce que je pouvais attendre d’un avion modélisé pour notre simulateur. C’est comme un avant goût de X-Plane 10.

Je viens tout juste de réaliser un vol VFR à son bord ; direction Marseille. Conditions VFR avec quand même un œil sur le GPS qui facilitera mon approche en transmettant les paramètres à la radio-navigation. Rien d'extraordinaire me direz-vous. Beaucoup d’autres avions le font. Oui, c’est vrai. Mais pas dans cet ambiance qui respire le réel où tout est parfaitement fonctionnel. Instruments, sièges, vitres, portes, trappes, etc. Toute l’instrumentation est personnalisée bien sûr. Elle offre même la réflexion du yoke sur le verre de ces derniers. Bluffant. La lumière recrée dans l’habitacle n’est pas en reste. On a vraiment l'impression que l’on va pouvoir ce saisir des boutons de l'instrumentation pour les manipuler. S’en est presque frustrant. Toujours est-il que j’ai fait un vol (et plein d’autres) fort agréable. Tenir le manche de l’appareil est un réel plaisir. Le piloter est enchantement. Moi qui rêvait d’un Mooney digne de ce nom, je suis comblé.